La sorcière arc-en-ciel

Reconnexion à mon pouvoir personnel, à ma nature véritable

Je suis née pure et vulnérable.

Une petite boule de besoins.

Une page blanche sur laquelle chaque personne qui a croisé ma route à laisser sa trace.

Enfant, je n’étais pas responsable du programme qu’on m’a inculqué. Je ne pouvais que faire confiance et donner mon pouvoir bribe par bribe à ceux qui prenaient soin de moi, à ceux qui évoluaient autour de moi.

Puis un jour, je me suis réveillée adulte, capable de prendre soin de moi, responsable de moi, responsable de faire le ménage et la mise à jour du programme qui avait été implanté en moi jour après jour pendant de longues années.

Le premier pas étant de prendre conscience de ce programme.

Un programme pernicieux, conçu pour passer inaperçu, conçu pour s’intégrer à ma personnalité, conçu pour se mouler et se coller à ma peau afin de le rendre très difficile à voir et encore plus à enlever. Un programme véhiculant plusieurs mensonges extrêmement nuisibles qui ont pour effet que le programme s’auto-renforce et la personne se vide de son pouvoir sans même s’en rendre compte.

Le mensonge de l’insuffisance, de l’inadéquation, ou, en d’autres mots, la fausse croyance toxique que l’enfant nait impure, mauvais, brisé, imparfait, faible, et pour en ajouter, l’enfant nait fille…

La vérité c’est que l’enfant nait important, parfait, unique, puissant, et ce peu importe son sexe.

Le mensonge de l’autorité, ou, en d’autres mots, la fausse croyance que seule l’autorité extérieure peut valider ma valeur.

La vérité c’est que personne d’autre que moi n’a d’autorité sur ma vie, sur mon chemin. J’ai de la valeur et je suis 100% responsable de m’en rendre compte et de m’accepter vraiment, profondément.

Le mensonge de l’affiliation, ou, en d’autres mots, la fausse croyance que si tout le monde le dit ou le pense ou le fait, et bien c’est que ça doit être vrai, ça doit être ce qu’il faut dire, penser et faire.

La vérité se trouve dans la compassion envers soi, dans la confiance en soi et surtout dans l’amour de soi.

Les pas suivants se font sur le chemin de ma vérité, sur le chemin de ce qui fait du sens pour moi, de ce qui me rend la vie plus belle, simple, remplie de paix, d’amour et de joie.

Aujourd’hui, je suis 100% responsable de m’observer, de m’accueillir, le tout sans jugement, puis de laisser aller ce qui ne m’appartient pas et ce qui ne m’est plus utile.

100% responsable de déconstruire celle que la société a construit, celle que le programme a construit, pour laisser la place à celle que je suis au fond de moi.

100% responsable d’apprendre à communiquer sainement avec moi-même d’abord, et avec les autres ensuite.

100% responsable de prendre soin de moi, d’accueillir et de soigner mes blessures.

100% responsable de mes choix, de mes actions et de mes réactions.

100% responsable de reconnaitre mes sentiments et les besoins qui leur sont rattachés, mes besoins qu’il me revient à moi et moi seule de combler.

100% responsable de prendre conscience que l’autre est mon miroir. Il n’est pas responsable de moi, ni de mes sentiments, ni de mes pensés. Il me permet de mieux voir en moi lorsque je l’accueille comme tel.

100% responsable de m’accepter réellement telle que je suis.

Je suis une femme magique, libre et sauvage.

Je suis une artisane et une sorcière.

_____________________

L’œuvre qui se trouve devant vous est à la fois une photo de mon esprit et de mon cœur, un coffre à outil pour prendre conscience et pour se mettre en marche, un rituel qui m’a fait du bien, qui m’a permis de faire un pas de plus dans ma liberté d’être moi et de m’accepter, un souhait pour un monde meilleur, un sortilège d’amour de soi, un portail vers la sagesse de la Vie qui a toujours un petit quelque chose à partager pour nous accompagner sur notre route.

Mon souhaite est que vous y trouviez le message qui vous est destiné, s’il en est un.

Avec amour et gratitude

Louise

xx

 _____________________

Oeuvre et texte par Louise Bélisle

Mars 2020

Tous droits réservés

Reproduit ici avec la permission de l’artiste.

Une réponse

  1. Kim dit :

    Magnifique texte. Je me sens plus légère. Je reviendrai m’en « abreuver » lorsque le besoin s’en fera sentir jusqu’attend qu’il fasse parti de moi.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *